Noël au balcon de la Caravelle !


Marseille et la foire aux santons dans les années 1900 Le « berger coup de Mistral » ! Vite, rentrez à l’abri à la Caravelle.

Qui dit mois de décembre, dit mois des santons ! Du balcon-terrasse de la Caravelle au traditionnel marché des santons de Marseille, il n’y a qu’un pas. Franchissons-le ensemble et découvrons les santons les plus rock’n roll à déposer au pied du sapin.

Premier sur le podium de la Caravelle : le ravi de Provence

Les santons, ce sont ces petites figurines en argile, très colorées, qu’on dépose dans la crèche. Vous retrouvez donc tous les représentants de la nativité : l’enfant Jésus, Marie et Joseph, les bergers et les Rois Mages. Mais que Diable, ici, nous sommes en Provence, et dans notre Pastorale, c’est une véritable farandole de Santons qui s’offre à vous. Le plus emblématique est le ravi qu’on appelle Lou Ravi en Provençal. Traduction : c’est l’idiot du village, le simple de cœur, l’étonné. Si vous l’offrez, voici un argument pour rassurer votre interlocuteur sur la portée symbolique de votre cadeau : le ravi porte bonheur ! Ouf !

 

Les santons de personnalités célèbres

L’un des plus fameux santonniers Marcel Carbonel définit la Pastorale comme étant un arbre généalogique, à la croisée du profane et du religieux. C’est une grande famille qui s’agrandit aujourd’hui encore. La preuve : on trouve des santons à l’effigie des grandes stars du cinéma : Coluche, Georges Brassens, Bouvril, Louis de Funès, ou encore Serge Gainsbourg.  Plus ancrés dans la culture provençale, les fameux santons de la partie de cartes de Marcel Pagnol !

 

Le boumian et Lou Pistachié

Le boumian désigne le bohémien. Cette appellation est courante en Provence. Le boumian serait guérisseur et savant ! La boumiane, elle, saurait dire la Bonne Aventure.

Quant à Lou Pistachié, il est amateur de bonne chère et de bonne chair. Séducteur impénitent, parfois poltron, souvent éméché, c’est un valet de ferme. Son surnom lui vient de l’arbuste « le pistachier », qui donne des fruits qui seraient aphrodisiaques.

Enfin, dernier santon légendaire : le fameux « berger coup de Mistral » de Paul Fouque. Le mouvement de la cape de ce santon traduit le souffle du vent mythique qui refroidit nos hivers en Provence. Heureusement, les santons et leurs facéties nous réchauffent le cœur au lieu de nous le fendre !




Réservations

34 quai du port
13002 Marseille
Tel. (00 33)4 91 90 36 64

Résa restaurant :

anthony@hotel-marseille.pro

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Zoom sur...

Découvrez l'hôtel Bellevue

Zoom sur l'hôtel
34 quai du port
13002 Marseille
Tel. (00 33)4 91 90 36 64
info@hotelbellevuemarseille.com

Lacaravelle-marseille.com © Damel Edito Conseil - Marc-r